Ce que j’aime

Du graphisme à l’illustration en passant par l’animation web

Julien Canavezes connu également sur internet sous le pseudo toyzmachin est un graphiste illustrateur polyvalent.

Après un parcours scolaire classique, il s’oriente vers la communication visuelle en étudiant à LISAA (l’institut des arts appliqués) puis à Intuit Lab à Paris.
Il a fait quelques stages notamment chez le designer Ora-Ito.

Travailler en entreprise, non merci !!! Julien tient à son indépendance et s’installe à son compte. Il s’inscrit à la maison des artistes et commence son travail de graphiste illustrateur freelance en janvier 2006.

De l’illustration de monstres à l’illustration corporate

Petit à petit, il construit, façonne, peaufine son style. Un style unique et rapidement identifiable.
Un monde peuplé de mascottes, de monstres, mais pas que ! Le monde de l’entreprise et de la communication font régulièrement appel à lui pour réaliser des saynètes corporates. Ainsi, les petits monstres poilus font place à des personnages parfois plus sérieux. Grace à ce côté caméléon et multi-casquette, Mister Toyzmachin jongle sans difficulté sur les thèmes imposés. Illustration jeunesse, corporate, pour la publicité ou la communication, infographie, mascotte animée… Rien ne lui fait peur ! Bien au contraire, il aime le challenge !
Ce graphiste illustrateur passionné par son travail vaut vraiment le coup d’oeil. Ainsi n’hésitez pas à consulter son book d’illustrations : http://www.toyzmachin.com

Des clients prestigieux

Julien a su depuis toutes ces années renouveler son style, se remettre en question, pour répondre à une demande toujours plus exigeante et pointue. C’est ainsi, qu’aujourd’hui, il travaille pour de grandes agences et de belles entreprises.
Publicis, Carrefour, Havas, le petit Marseillais, la SNCF, Véolia…
Il travaille également pour des Fondations et associations : les Pièces Jaunes, Marie Curie.

Ses références et son goût pour le dessin

C’est donc naturellement que le métier d’illustrateur c’est imposé à lui. Ce qui lui a donné envie de faire ce métier, ce sont les émissions telles que « ça cartoon » « le club Dorothée »… Avec des références comme Matt Groening, Tim Burton, Bll Plympton…

En conclusion, consultez son book en ligne, vous y découvrirez un univers ludique et enchanteur.


Entrez dans la magie de l'atelier de Marina...

Entrez dans la magie de l’atelier de Marina…

Overso dévoile l’univers créatif de ma sœur, Marina Gendre, à travers un bel interview sur la création de bijoux pour le spectacle.

Capture d’écran 2016-01-19 à 09.12.05

 

Rencontre avec Marina Gendre, créatrice de bijoux pour le spectacle

15.01.2016

 

A l’image de l’interview précédente, c’est à la limite entre l’art et l’artisanat que se situe le travail de Marina Gendre, créatrice de bijoux pour le spectacle et le cinéma. C’est dans son incroyable atelier que nous nous sommes rencontrées pour discuter de son métier, l’endroit même où sont nées les parures des plus grands films…

Quel a été votre parcours ?Enfant, les décors, accessoires et costumes du film Star Wars me faisaient rêver !

J’ai étudié la scénographie, décors et costumes à l’école de la Rue Blanche, qui est maintenant l’ENSATT à Lyon (L’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, ndlr).

Après avoir obtenu mon diplôme j’ai travaillé en tant qu’ensemblière, je cherchais des meubles et des accessoires pour les tournages de publicité ou de films.Puis, durant une dizaine d’années j’ai peint des décors de films, de spectacles et j’ai travaillé pour divers ateliers de décoration. C’est un travail d’équipe, de rencontres et de partages passionnant.

Comment êtes-vous passée de la peinture de décors à la réalisation d’accessoires ?En 1992, alors que je peignais les accessoires du décor de Jean Rabasse pour les Jeux Olympiques d’Alberville, j’ai rencontré le costumier Philippe Guillotel.

Il m’a demandé de travailler sur les costumes du film Astérix ; j’ai réalisé certaines peintures et différents accessoires, dont les bijoux de Cléopâtre portés par Monica Bellucci. Ils comportaient beaucoup de techniques différentes: certaines pièces étaient en cire perdue, d’autres en résine coulée dans des moules en élastomère remplaçaient les perles et les strass habituels. C’était très complexe.

A la suite de cette commande, j’ai tout naturellement ouvert mon propre atelier.

Vous avez donc du apprendre beaucoup de techniques par vous même ? J’ai acheté un poste à souder dans les années 90 pour créer des sculptures en métal. Je me rappelle même qu’à l’époque j’ai commencé à souder dans la cheminée de mon petit appartement parisien ! Par la suite, diverses commandes m’ont amenées à développer mes propres techniques artisanales. De plus, les rencontres que j’ai faites dans le milieu du spectacle et de la joaillerie m’ont permis d’apprendre différents savoirs faire.

Sur quelles pièces travaillez-vous en ce moment ? Je suis en train de créer et de fabriquer des pommeaux de sabre pour un artiste montant son propre spectacle. Le Moulin Rouge m’a également commandé divers bijoux pour sa revue Féerie. En parallèle je crée depuis quelques années ma propre collection de bijoux destinée aux particuliers. Celle-ci s’organise autour d’un motif garni de strass se déclinant sur divers accessoires tels que des colliers, des bracelets, broches et headbands.

Quelle est votre méthode de travail ?Que ce soit pour le cinéma ou le spectacle, j’ai une prise de contact directe avec l’artiste, le costumier ou le décorateur. Celle-ci me permet d’appréhender et de cerner sa demande. Dans le cas de l’avaleur de sabre, il ne savait pas exactement ce qu’il voulait, j’ai donc dû réunir ses souhaits en rapport avec le personnage qu’il incarnerait dans son show. L’artiste étant rayonnant, le thème du soleil et des flammes me paraissait lui correspondre. Je débute toujours mes recherches par quelques croquis puis par des dessins techniques. Je réalise enfin la maquette en métal. La plupart des créations sont faites de laiton ou de cuivre. Les structures sont souvent en cordes à piano. Une fois les pièces assemblées et soudées, une dorure et parfois une patine est appliquée ; reste enfin la pose des strass ou des pierres dont mes tiroirs regorgent.

Quelle est votre pièce préférée ?Je n’en ai pas réellement. Chaque réalisation est un nouveau défi. Le plus important pour moi est de pouvoir répondre au mieux aux souhaits de mes clients. J’aime la diversité des procédés et être constamment à la recherche de nouvelles techniques.

Si le nom de Gendre vous semble familier, c’est bien normal ! Il y a quelques mois, c’est chez la soeur de Marina, Florence, qu’Overso posait son appareil photo pour vous faire découvrir son incroyable talent pour le dessin. Retrouvez l’interview ici.


Un grand moment!

Un grand moment!

Photos de squelettes dans un cabinet de curiosités grandeur nature.

Pour réaliser mes dessins de l’exposition Wild à la galerie de l’œil Ouvert, j’ai eu l’immense chance d’avoir accès aux collections d’anatomie comparée du muséum du Jardin des Plantes.Dans la magnifique salle de la girafe, bâtiment classé, nous avons vécu avec Carl Labrosse un moment extraordinaire lors des prises de vue qu’il a réalisées. Un vrai rêve de toujours que de pouvoir ouvrir toutes les vitrines, observer, et manipuler ces squelettes habitués aux mains des chercheurs.

Un immense merci à Agnès et à Joséphine.

dessin squelette-FlorenceGendre09 dessin squelette-FlorenceGendre

dessin squelette-FlorenceGendre04

dessin squelette-FlorenceGendre03

dessin squelette-FlorenceGendre02

dessin squelette-FlorenceGendre01

dessin squelette-FlorenceGendre08

dessin squelette-FlorenceGendre07

dessin squelette-FlorenceGendre06

dessin squelette-FlorenceGendre00


Un incroyable travail…

Un mois passé dans l’atelier de ma talentueuse sœur, Marina Gendre, à la réalisation d’extraordinaires couronnes et colliers, pour la nouvelle revue du Lido.

 

Partant des esquisses de la production, Marina interprète les dessins pour la fabrication complexe de coiffes ornées de bijoux surdimensionnés. Trouver les astuces qui permettrons à l’ensemble de tenir, rechercher, calibrer et harmoniser les strass, s’assurer du poids final sur la tête et de la solidité, souder des centaines d’éléments entre eux, sont autant d’étapes minutieuses et indispensables qui demandent un savoir-faire unique. J’ai joué un rôle de petites mains: traçage des parties métalliques sous Illustrator pour la découpe laser, collage des pierres Swarovski et griffage des sertissures, taxi à l’occasion! Merci ma sœur, j’ai adoré assister à toutes ces étapes de création, comprendre le déroulement de ce métier d’exception. Merci à l'ingénieux Carel et à Marie pour tous les bons moments passés dans leur atelier.

bijoux LIDO-FlorenceGendre01 bijoux LIDO-FlorenceGendre02 bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO bijoux et coiffes spectacle du LIDO

 


Le plus vieux musée de France: un cabinet d'histoire naturelle exceptionnel!

Anatomie comparée, galerie de squelettes et crânes, vitrines et bocaux, parquet en bois, pour finir par les écorchés de Fragonard, tout ce que j'adore au musée Fragonard à l'école vétérinaire de Maison Alfort.

Musée Fragonard

Musée Fragonard

Musée Fragonard

Musée Fragonard

Musée Fragonard

Musée Fragonard


Concert joyeux et convivial à la Gaîté Lyrique

Tout ce que j'aime, petite salle, debout, un public éclectique pour le concert de Bertrand Burgalat. Dandy au sourire amusé et espiègle, musique rock-electro, il chante des textes sophistiqués dont il remercie à chaque fois l'auteur. Un passage éclair et titubant du talentueux Daniel Darc! Super son, j'ai adoré, merci mon Carl!

 

20130224-090338.jpg

20130224-090351.jpg

20130224-090430.jpg


Style Steampunk pour des lampes extraordinaires

D'après ses fantastiques dessins, le designer Allemand, Frank Buchwald crée d'incroyables lampes "rétrofuturistes". Acier bruni, laiton brossé, câbles textiles, verre soufflé, et bon mois pour une réalisation parfaite de chacune de ses lampes-machine fabriquées en petites séries.

20130211-082140.jpg

20130211-082202.jpg

20130211-082241.jpg

20130211-082303.jpg

20130211-082508.jpg

20130211-082538.jpg

20130211-082550.jpg


Okko c'est aujourd'hui...

La saga OKKO continue, le Tome 8 Le cycle du Feu II, est dans les bacs! Cousin Hub a encore réalisé de magnifiques planches, mises en couleur par Sophie Uliana. Et quelques dessins en avant première pour voyager dans le Japon médiéval...
untitled
 
l'art du tatouage
 
bain d'automne

Exquise DYVINE

Hier soir DYVINE à ouvert sa porte sur un très joli choix de lingerie féminine, glamour et sexy. Une charmante boutique conçue par Carl Labrosse, à découvrir au 58 rue d'Argout Paris 2ème.

20121116-044417.jpg

20121116-044944.jpg

20121116-044955.jpg